Gérard WILLEMENOT
Willemenot
Willemenot
Willemenot
Willemenot
Gérard Willemenot nait le 11 février 1943.
La guerre mondiale et la déportation de son père à Mauthausen marqueront fortement son enfance. Il est le fils aîné d’une famille de neuf enfants. Très tôt rentré en conflit avec l’éducation nationale, il fera des études artistiques, sortira décorateur des Arts Appliqués puis deviendra Architecte DPLG et Urbaniste, métiers qu’il exercera par erreur pendant vingt cinq ans !
Son enfance et ses années d’architecture feront de lui un inadapté chronique qui n’aime guère son époque. Ne parvenant pas à refaire le monde, il va le peindre à sa manière, décalée et intemporelle. Willemenot n’aime pas la peinture dite contemporaine qu’il considère comme un canular institutionnel.
La peinture de Willemenot est simple. Il s’agit de peinture dite «à la tempera» (qu’il fabrique lui-même). Cette technique, en voie de disparition, sera cuisinée avec un amour immodéré pour le Moyen-âge et sa mystique auxquels il convient d’ajouter l’influence de quelques grands anciens comme Jérôme Bosch, Breughel ou Patinir mais aussi celle de peintres contemporains comme Albert Drachkovitch ou Jacques Poirier qu’il a bien connus et admirés, tous deux artistes hors du temps.
Son œuvre aborde essentiellement les thèmes de l’Amour, l’Humour et de la Mort.
Les oeuvres de Gérard Willemenot sont présentes chez de nombreux collectionneurs un peu partout dans le monde et ses abords immédiats, ainsi que dans quelques galeries en France et à l’étranger.